• 11176-banner

    11176-banner

Je vais le Supercross de Paris Bercy!

Published November 18th, 2010

I’ve been lucky enough to be invited by the organizers of the Paris Bercy Supercross to attend this year’s edition. And I’m really looking forward to it!

I’ve never attended before, and the reputation of Bercy being the biggest & best three day ‘extravaganza’ in supercross precedes itself!

I’ll be sharing with you my experiences of this event, as the eyes and ears of an American taking it in for the first time.

And if I wasn’t excited before, the press release of below has me excited! It says it all!

28ème SUPERCROSS DE BERCY

VENDREDI 19, SAMEDI 20 ET DIMANCHE 21 NOVEMBRE 2010

PALAIS OMNISPORT DE PARIS BERCY

SUPERCROSS DE BERCY, L’AGE ADULTE

Vingt sept ans, quel bel âge pour une épreuve comme le Supercross de Bercy, qui a su évoluer par petites touches au fil des années pour devenir l’événement phare de la discipline en Europe. Au programme de cette édition 2011 des courses bien sûr, l’essence même de cette épreuve, mais aussi de l’adrénaline et du show grandeur XXL avec un spectacle de freestyle toujours plus fort, de la musique, des jeux de lumière, des pom pom girls et puis de l’émotion avec une pléiade de pilotes qui ont marqué à tout jamais l’histoire du motocross et du Supercross français.

Après deux années marquées par l’impitoyable domination de James Stewart, le boss du Supercross mondial qui avait survolé l’épreuve avec classe et style, le plateau 2011 s’annonce plus équilibré et ne dégage aucun grandissime favori. Le suspens est donc de retour dans le chaudron parisien et on s’en réjouit, car rien ne vaut ces empoignades sévères et ces bagarres épiques pour aller arracher la victoire et ce titre tant envié de « King of Bercy » !

Si Stewart fut donc ces dernières années le chouchou du public, il y a fort à penser que Marvin Musquin saura lui aussi soulever le POPB ! Fraîchement auréolé de son second titre mondial MX2 décroché à tout juste 20 ans, le Bordelais n’est jamais arrivé à Bercy aussi bien armé que cette année. Tout juste débarqué de Los Angeles en début de semaine, Marvin s’est préparé aux côtés de Roger De Coster sur la piste d’entraînement du team KTM, et a pu tester à outrance sa 250 à injection électronique qui fera ses grands débuts en Supercross. En partance pour les Etats Unis où il poursuivra sa carrière dès le mois de janvier, Marvin, qui a été fêté en héros national lors du Grand Prix de France, saura soulever cet enthousiaste public parisien, un public qui lui manquera l’an prochain dans les stades américains ! Il sera le leader d’une équipe de France qui a les moyens de renouer avec la victoire dans la course par nations, puisque Gautier Paulin, Gregory Aranda et Fabien Izoird seront à ses côtés pour défendre les couleurs tricolores. Un vainqueur de Grand Prix (aux Pays Bas début septembre), un garçon qui est monté l’an passé pour la première fois sur un podium à Bercy, et enfin le champion d’Europe 2009 de Supercross forment cette belle équipe de France.

Si aucune star ne se dégage de l’équipe Américaine, il ne faudrait surtout pas sous estimer les chances du team US, vainqueur des trois dernières éditions de Bercy. Vice champion US de Supercross, Justin Barcia se retrouve propulsé capitaine de cette équipe, flanqué de l’expérimenté Kyle Chislom et des jeunes Ryan Morais et Blake Wharton. Ces garçons ont tout pour eux : rouler depuis plusieurs années dans le plus relevé des championnats de Supercross, et rêver de s’imposer à Bercy pour lancer définitivement leur carrière.

Très éclectique, l’équipe du « Reste du Monde » a pour capitaine un garçon dont le panache et le talent sont aujourd’hui légendaires : Antonio Cairoli. Quadruple champion du monde de Motocross, l’Italien n’a pas hésité à revenir à Bercy malgré un flagrant manque de pratique du Supercross. Double champion d’Europe voici quelques années, il aime toujours autant cette discipline et s’est donc préparé au mieux. Il aura à ses côtés le géant belge Ken De Dycker, garçon qui manie une 450 comme personne d’autre, ce qui est parfois détonant ! Le jeune espoir Suisse Arnaud Tonus, l’expérimenté Australien Michael Byrne et le prometteur Britannique Max Anstie – déjà vainqueur à Bercy en 85 puis en 125 – complèteront cette troisième et dernière équipe, qui ne s’est encore jamais imposée à Bercy.

Du talent, de gros coeurs et une extrême habileté, voici quelques unes des qualités des athlètes du Freestyle, discipline ayant gagné au fil des années ses lettres de noblesse. On ne sait jusqu’où ils iront, d’autant que plusieurs d’entre eux ont préparé des figures inédites pour L’Ipone Freestyle de Bercy. Le Norvégien André Villa, le Japonais Taka Higashino, l’Espagnol Dany Torres et les Français Charles Pagès et Jérémy Rouanet sont tous prêts à mettre le feu à Bercy !

Une autre Equipe de France sera en lice à Bercy cette année, pour un grand moment d’histoire puisque tous nos anciens champions du Monde seront en piste pour une exhibition de six tours d’ores et déjà légendaire. Jacky Vimond, Jean Michel Bayle, Sébastien Tortelli, Frédéric Bolley, Michael Pichon, Mickael Maschio, David Vuillemin, Yves Demaria et bien d’autres, évolueront en effet chaque soir, pour le plus grand plaisir de tous, dans ce temple du Supercross qu’ils ont fréquenté voici quelques années.

UN PROGRAMME ALLECHANT CHAQUE SOIR

Un programme peaufiné cette année à Bercy pour que tout le monde passe une excellente soirée et reparte sourire aux lèvres du Palais Omnisport de Paris Bercy. Courses à l’américaine, super pôle, show freestyle, musique et pom pom grils seront des temps forts, avec de très nombreuses courses pour cette édition qui s’annonce haute en couleur.

A peine le show de présentation terminé, les meilleurs pilotes du SX Tour Championnat de France entreront en piste pour disputer deux demi finales permettant de qualifier les meilleurs pour la finale. Une finale qui se disputera quasiment dans la foulée – et permettra aux trois meilleurs de rejoindre la course inter – puisqu’il n’y aura que la première démonstration de FMX entre la seconde demi finale et la finale ! Question rythme cela part très fort pour les pilotes du SX Tour qui reprend à Bercy après un long break. Et à peine Bercy terminé, la colonie se dirigera vers Lyon, Genève puis Grenoble.

Inaugurée l’an passé, l’exercice de la super pôle qui avait rencontré un vif succès est reconduit. Les stars du SX Inter entreront en piste à tour de rôle pour disputer cette épreuve inhabituelle en Supercross puisque chaque pilote sera seul en piste pendant un tour, avec pour seul adversaire le chronomètre !

Une fois cette première hiérarchie établie, les hommes qui ont marqué l’histoire du Supercross et du Motocross Français entreront en piste pour un moment historique puisque jamais une telle pléiade de champions n’a été réunie au même moment en un même lieu. Les « Légendes de Bercy » raviveront bien des souvenirs, chacun abordant à sa façon ce moment privilégié pour que les images se bousculent dans la

tête des acteurs comme des spectateurs.

Les stars du moment leur succèderont pour la course à l’américaine : trois départs, des sprints de respectivement cinq, quatre et trois tours au terme desquels la moitié des pilotes sont éliminés pour ne couronner bien sûr qu’un vainqueur. A peine le temps de se remettre de ses émotions que les Freestylers reviendront pour une nouvelle démonstration, immédiatement suivie du « Trophée Magoo – Masterpool » mettant aux prises sur six tours les pilotes du SX Tour non qualifiés pour la course Open.

Viendra alors le grand moment de la soirée, la confrontation sur quinze tours des meilleurs stars du moment toutes postulantes au titre de « King of Bercy » qui sera décerné au terme des trois soirées. Et pour quitter le POPB avec des images fortes en tête, chaque soirée se terminera sur une troisième et ultime démonstration de Freestyle.

Chaque soir un classement individuel (tenant compte des résultats obtenus dans la Superpole ; la course à l’Américaine et la finale, les pilotes marquant des points en fonction de leur classement avec un point pour le vainqueur, deux au second, etc…) et un classement par nations – dans lequel ne sont retenus que les trois meilleurs résultats de chaque équipe – sera établi, avant que ne soit désigné au terme de la troisième journée le nouveau « King of Bercy » et le team victorieux du classement par équipes.

LES TETES D’AFFICHE !

1. Marvin Musquin (France, KTM Red Bull)

Double champion du Monde MX2 de motocross, Marvin Musquin revient au POPB où il avait réussi à s’imposer l’an passé aux pilotes 450 lors de la dernière des trois soirées. A quelques semaines de ses grands débuts sur la scène américaine, son nouveau terrain de jeu, le jeune Français aura une bonne occasion de rencontrer quelques uns de ses futurs rivaux et d’affiner sa préparation en vue du Supercross d’Anaheim, qui marquera l’ouverture de la saison le 8 janvier prochain.

8. Grant Langston (Afrique du Sud, Yamaha)

Ancien vainqueur de Bercy en 2002 et multiple champion des Etats Unis – double champion Motocross et double champion Supercross – Grant Langston a toujours aimé l’Europe, continent où il s’est révélé avant d’émigrer aux Etats-Unis. Sacré Champion du Monde de Motocross en 2000, il revient donc dix ans après pour marquer la fin d’une boucle, puisqu’il va se retirer de la compétition après avoir gagné une rude épreuve en triomphant d’un cancer de l’oeil. Bercy saura rendre à ce combattant l’hommage qu’il mérite !

9. Ken De Dycker (Belgique, Honda LS)

Pilote de Grand Prix aguerri, Ken De Dycker reste une énigme dans la mesure où il est capable de survoler un Grand Prix MX1 en gagnant les deux manches avant d’être beaucoup plus discret le week-end suivant. Très fort techniquement, ce géant qui a parfois bien du mal à trouver de la place pour ses grandes jambes n’en reste pas moins l’un des pilotes les plus attachants qui soit, prêt à relever tous les défis. Son expérience en Supercross reste relativement limitée, puisque cela fait déjà quelques années qu’il participa au championnat allemand, mais sa technique et son enthousiasme vont largement compenser ce manque.

11. Kyle Chislom (USA, Yamaha Moto Concepts)

C’est avec un « parrain » pour le moins prestigieux que cet américain découvre Bercy, puisqu’il est désormais coaché par David Vuillemin ! Le King des Kings de Bercy débute au POPB dans son nouveau rôle de manager du team Yamaha Moto Concepts, et nul doute qu’il saura apporter à Kyle – qui a été cette saison l’un des meilleurs privés du championnat SX – les bons conseils pour briller au POPB.

17. Justin Barcia (USA, Honda Geico)

Faire découvrir au public Européen les futures stars du Supercross US a toujours été dans les gênes de Bercy, et chacun appréciera le talent et la fougue de Justin Barcia, l’un des pilotes qui montent Outre Atlantique. Vice champion Supercross cette année et cinquième du championnat Motocross dans la foulée, Justin débarque au POPB plein d’ambitions à l’issue de son excellente saison et doit être considéré comme le leader du jeune team US.

20. Gregory Aranda (France, Kawasaki Bud Racing)

Garçon prometteur depuis de nombreuses années, Gregory Aranda a toujours été en avance sur son âge, devenant l’un des plus jeunes pilotes engagés en mondial cross MX2 puis MX1. Pilote très stylé et aérien, il a superbement tiré son épingle du jeu l’an dernier en montant sur la troisième marche du podium de Bercy, une épreuve qui est l’objectif majeur de sa saison 2010 gâchée par une succession de blessures. Il s’est préparé à cela dans les meilleures conditions, en s’imposant à plusieurs reprises en championnat d’Europe de Supercross.

21. Gautier Paulin (France, Yamaha Rinaldi)

Troisième du Mondial MX2 de cross l’an dernier mais blessé au moment de Bercy, Gautier Paulin revient dans le chaudron parisien avec plaisir et le mors aux dents ! Blessé en mars au retour d’une brillante campagne en Supercross US, il a retrouvé son meilleur niveau au fil des mois, allant même jusqu’à triompher dans les sables néerlandais début septembre. Pour mieux préparer Bercy, Gautier s’est fait construire chez lui une piste de Supercross, et c’est particulièrement affuté qu’il revient à Bercy.

23. Arnaud Tonus (Suisse, Suzuki)

Fils d’un pilote de Grand Prix, Arnaud Tonus fait sa première apparition à Bercy au terme d’une excellente saison en mondial, qu’il a achevé sur le podium du Grand Prix d’Italie. Habitué à fréquenter les circuits français dès son plus jeune âge, Arnaud a très vite pris goût au Supercross, et se présente aujourd’hui comme le plus prometteur espoir que nos voisins helvètes n’aient jamais eu. Pilote stylé et opiniâtre, il dispose d’une 250 Suzuki très compétitive qui était la moto à battre en fin de saison.

26. Michael Byrne (Australie, Suzuki)

Bercy a toujours mis à l’honneur les pilotes australiens, et les plus anciens se souviennent sans aucun doute du passage au POPB de Jeff Leisk, Andrew Mc Farlane ou Chad Reed vainqueur ici même en 2007. Installé depuis le début de la décennie aux Etats Unis, Michael Byrne est un des piliers du cross US, et il revient à Bercy au terme d’une belle saison dans le championnat SX. Il étrenne à Paris une Suzuki, moto avec laquelle il a obtenu les meilleurs résultats de sa carrière.

52. Max Anstie (Grande Bretagne, Kawasaki CLS)

Présent pour la première fois dans la catégorie Inters, Max Anstie est un habitué du podium de Bercy qu’il a fréquenté à plusieurs reprises dans les catégories inférieures. On a en effet vu le jeune rouquin s’imposer en 85 puis en 125 au POPB, et c’est avec plaisir qu’on va le voir faire son grand retour sur la scène européenne. Ayant roulé aux Etats Unis ces dernières saisons, il prépare activement son retour en Grands Prix au sein du team CLS Pro Circuit, pour qui il fera sa première sortie au POPB.

71. Ryan Morais (USA, Suzuki)

Difficile de juger ce jeune espoir sur ses résultats 2010 puisqu’une blessure a stoppé son beau début de saison, marqué par deux podiums en Supercross US. Revenu tardivement à la compétition il a néanmoins eu le temps de prouver son potentiel, ce qui lui vaut de se retrouver pilote officiel Suzuki pour la saison à venir. Troisième du championnat SX en 2009, ce sera un candidat pour le titre 2011 et Bercy représente pour lui une première occasion d’affronter un certain… Marvin Musquin !

121. Blake Wharton (USA, Honda)

Ex champion du monde junior et auteur d’une superbe carrière aux Etats-Unis chez les amateurs, Blake Wharthon va découvrir Bercy dans d’excellentes conditions puisque son coach n’est autre que Sébastien Tortelli ! Depuis son arrivée chez les pros Blake n’a pas encore pu obtenir les résultats escomptés, mais son classement dans le ‘top cinq’ des deux derniers championnats US de Supercross attestent du talent de ce kid.

222. Antonio Cairoli (Italie, Red Bull KTM)

Lors de sa première apparition en 2006 à Bercy, Antonio Cairoli avait souffert et avait quitté le POPB frustré de ne pouvoir jouer le podium. Depuis, l’Italien s’est adjugé deux titres européens en Supercross, trois nouveaux titres mondiaux et est devenu le crossman numéro un sur le vieux continent en engrangeant les succès… en motocross ! Mais sa passion du Supercross reste intacte, et au guidon de cette 350 KTM qu’il vient de mener au titre mondial MX1, il s’est préparé de son mieux pour relever le défi parisien. Garçon charismatique et volontaire, Tony a d’ores et déjà marqué l’histoire du MX mondial de son empreinte et s’attaque avec sa « grinta » légendaire au challenge Supercross.

871. Fabien Izoird (France, Suzuki Intercross)

Très prometteur chez les juniors, Fabien Izoird a eu un parcours atypique, qui l’a amené au fil des saisons à délaisser le motocross pour mieux se concentrer sur le Supercross. Une bonne décision puisque l’an passé Fabien s’est adjugé les titres français et européens de la discipline, vivant dans la foulée une belle expérience en participant aux premières épreuves du championnat US de Supercross. Un bagage qui devrait lui permettre de jouer les premiers rôles au POPB.

IPONE FREESTYLE : LE MUST A BERCY

Le Freestyle motocross a connu une évolution spectaculaire en quelques années. Cette discipline a acquis ses lettres de noblesse avec des compétitions qui remplissent des stades entiers aux quatre coins du monde. Si à l’origine les freestylers étaient des doux-dingues qui n’avaient peur de rien, ils sont aujourd’hui des athlètes à part entière qui suivent un entrainement draconien et qui travaillent leurs figures pendant des semaines pour les mettre au point le plus précisément possible. Ces figures sont d’une précision et d’une technicité de plus en plus pointues et le niveau ne cesse de monter saison après saison. Cinq représentants des meilleurs freestylers mondiaux seront au Supercross de Bercy. Nul doute qu’ils enflammeront le public qui en général est debout après chaque prestation. André Villa a commencé sa carrière par le motocross puis le ski freestyle. Le Norvégien est ensuite revenu à la moto et a quitté son pays pour s’installer en Espagne et se consacrer au FMX. Ce garçon discret mais efficace réalise des figures d’une amplitude spectaculaire avec une classe folle. En tête des Red Bull X-Fighters, le championnat de référence de la discipline, jusqu’à la dernière étape, il a laissé le titre lui échapper et a terminé deuxième. Edgar Torronteras a été l’un des tout premiers adeptes du Freestyle motocross il y a une dizaine d’années. Précurseur de la discipline, le petit Espagnol a soulevé les foules par son audace. Aujourd’hui, il a toujours la même énergie et participe à des compétitions majeures. Blessé en début de saison, il a travaillé dur jusqu’à s’imposer lors de la finale des Red Bull X-Fighters. Takayuki Higashino fait également partie de l’élite des Freestylers. Membre de la fameuse « Metal Mulisha », sorte de congrégation de la discipline, le Japonais s’est distingué à de nombreuses reprises. Médaille de bronze aux récents X-Games, il s’est entre autre récemment illustré face au cador du freestyle Robbie Maddison lors des Red Bull X-Ray. Il ne devrait pas laisser indifférent pour sa première apparition à Bercy. Charles Pagès est, avec son frère Tom, le héros national. Doué, inventif, le Français réussit depuis quelques mois le « front flip », un saut périlleux par l’avant, défiant toutes les lois de l’équilibre. Sa notoriété a largement dépassé nos frontières et il se produit dans de nombreuses compétitions internationales. Attachant et fantasque, il est le chouchou du public parisien et ne ménage jamais ses efforts pour satisfaire ses nombreux fans. Jeremy Rouanet est l’une des valeurs montantes françaises de la discipline. Freiné par une double fracture des deux poignets en 2009, il revient en forme et a déjà scoré deux podiums cette année en terminant troisième du XKnight Panama et troisième du best trick de Landrévarzec derrière Pagès et Sherwood. Sa fin de saison promet d’être encore meilleure.

DES LEGENDES A BERCY

La formule magique de Bercy est restée immuable depuis le 14 mars 1984, jour où un bataillon de pilotes français n’ayant jamais vu une double bosse de leur vie ont dû d’entrée se frotter à l’élite du Supercross américain !

Tout au long des 27 éditions et des 80 soirées (record mondial absolu pour du SX) qui se sont succédées depuis, les « Frenchies » ont relevé le « défi américain » et fait du POPB le mythique « chaudron » où, plus que nulle part ailleurs, ils se sont surpassés, pour le bonheur du public le plus bouillant de la planète SX. Grâce à la participation active des deux partenaires de l’opération, Bud Racing et Freegun, la 28ème édition sera donc l’occasion pour le public de revoir et de rendre hommage aux plus grands champions et aux meilleurs spécialistes du Supercross français sur cette piste qui a été le théâtre de tant d’exploits de leur part !

Pour cette exhibition, certains ont sorti leur machine d’époque et laisseront sagement leurs camarades s’exprimer en piste sur des machines modernes ce qui permettra de constater que talent et classe sont des valeurs qui durent, l’essentiel étant pour tous de se faire plaisir et de ravir le public !

Les Légendes françaises de Bercy n’en resteront pas là au niveau de l’interaction avec le public puisqu’elles seront présentes, au sein du paddock extérieur, sous la tente montée par Bud Racing et Freegun pour une méga-séance d’autographes, de 16h30 à 18h30 vendredi et samedi et de 12h45 à 14h15 dimanche.

Seront présents :

Jean-Michel Bayle

Jacky Vimond

Sébastien Tortelli

David Vuillemin

Yves Demaria

Frédéric Bolley

Michael Pichon

Mickael Maschio

Yannig Kervella

Stéphane Roncada

Thierry Béthys

Pascal Obelisco

Frédéric Vialle

Yann Guédard

Je vais le Supercross de Paris Bercy! - Photo 1 of 2

As you can see, the trip started off great with the ‘wonderful’ airport security we have
in the USA. That’s 2 hour of my life I’ll never get back!

Je vais le Supercross de Paris Bercy! - Photo 2 of 2

250 World Motocross Champion Marvin Musquin at last year’s Bercy Supercross


Comments

comments